Virtualisation de serveurs avec Red Hat

Red Hat Enterprise Virtualization (RHEV) est une solution complète de virtualisation de serveurs et d'ordinateurs de bureau. C'est la première plate-forme de virtualisation d'entreprise open-source.

Elle est basée sur l'hyperviseur KVM (Kernel-based Virtual Machine) et la plate-forme ouverte oVirt, deux projets commencés à Red Hat et cédés à la communauté open source.

RHEV représente une réelle alternative de virtualisation pour les entreprises qui cherchent à réduire les coûts et obtenir un retour sur investissement rapide, tout en évitant l'emprisonnement dans des solutions de virtualisation propriétaires.

Red Hat Enterprise Virtualization for Servers, inclut l'outil de gestion RHEV Manager et l'hyperviseur RHEV, et permet la virtualisation de systèmes d'exploitation serveur.

Red Hat Enterprise Virtualization for Desktops est disponible en tant que brique supplémentaire, et permet la virtualisation des postes bureautiques.

Idéal pour la virtualisation à grande échelle et les déploiements de clouds privés

Red Hat Enterprise Virtualization offre aux entreprises la plate-forme idéale pour une virtualisation à grande échelle et le déploiement de clouds privés.

Lors de tests de performances, le puissant hyperviseur KVM (Kernel-based Virtual Machine) a battu des records et permet donc des ratios de consolidation inégalés. L'administration centralisée permet une gestion efficace de l'environnement de virtualisation, qu'il s'agisse des datacenters virtuels, des clusters, des serveurs virtuels, des réseaux ou encore du stockage.

En outre, la haute disponibilité, la migration à chaud, l'équilibrage de charge, la gestion des templates, des snapshots et le thin provisioning sont fournis en standard.

Enfin, les pilotes réseaux et disques pour les machines virtuelles Red Hat Enterprise Linux (32 bits et 64 bits) et Microsoft Windows (32 bits et 64 bits) permettent d'obtenir des performances optimales.

Rationaliser l'utilisation des systèmes et réduire les coûts

La transition des serveurs physiques vers des machines virtuelles permet de consolider et de rationaliser de façon significative l'utilisation des ressources informatiques tout en réduisant les coûts opérationnels et en améliorant la souplesse.

Une utilisation plus efficace de la puissance des serveurs et de l'espace disque permet des économies d'échelle qui peuvent varier de 40% à 75%.

D'autre part, les machines virtuelles peuvent être provisionnées beaucoup plus rapidement que des serveurs physiques et les mécanismes de haute disponibilités fournis par RHEV sont souvent plus économiques, plus facile à mettre en œuvre et à maintenir que leurs équivalents physiques.

Pour finir, l'équilibrage de charge permet une optimisation de l'infrastructure virtuelle.